O11 – C’est la magiiiiiiiie !

Sortez les baguettes et les grimoires! Nous voici dans le réinvestissement magique! Abracadabra! Non, non, on est loin des soeurs Halliwell et du folklore à la Harry Potter, la magie telle que la théorie de la médiation l’envisage est une visée industrielle tout aussi contemporaine que l’empirie. On rigole plus!

le plan de l’Outil O11

L’ingénieur agit sur l’Outil pour être plus efficace dans son activité. On peut pas lui en vouloir: on le paye pas pour peigner la girafe. Selon Gagnepain, « le mage — et nous le sommes tous peu ou prou — met en quelque façon l’univers à la portée des appareils dont il dispose ». Par mage, il entend aussi bien le magicien que le sorcier mais il met aussi en garde de reléguer la magie au rang d’une simple superstition antédiluvienne.

Les fouilles et les recherches sur les civilisations anciennes ont souvent permis de découvrir des fétiches, des grigris, des amulettes et des talismans en tout genre. On a tous en tête les poupées vaudou, les mains de Fatima, les fers à cheval ou la rhodochrosite, le meilleur cristal d’amour pour les femmes de plus de 40 ans 

source: https://www.corpsetames.com/blog/pierres-pour-l-amour/cristaux-pour-l-amour-pour-l-amour-de-soi-attirer-l-amour-et-plus.html

Toutes ces pratiques donnent l’impression d’appartenir à un autre âge. Et pourtant…

Je vous l’accorde, sortir avec un parapluie ouvert ne fait pas tomber la pluie mais c’est déjà beaucoup plus difficile de prouver que le gros sel ne constitue pas « une barrière invisible et puissante contre les énergies nocives ». Saisissez « conjurer le mauvais sort avec du sel » sur votre moteur de rechercheet vous serez surpris de voir qu’il y a beaucoup de moyens de vous sortir de la mauvaise passe que vous traversez. Non, je déconne! Mais il ne s’agit pas là de se moquer de ces pratiques mais de montrer qu’elles relèvent d’une même rationalité technique mais en quelque sorte inversée.

Si je cherche à attirer la pluie avec mon pépin ouvert ou en dansant comme les Hopis et les Cherokees, je renverse le principe de causalité. Il pleut et donc je sors avec un parapluie devient je sors avec un parapluie donc il pleut. Je dis je pour ne pas dire vous et vous gêner. Vous n’êtes pas superstitieux ni même spiritualiste. Non. Seulement nous vivons dans une société qui privilégie la visée empirique. Il faut en effet être un peu désespéré et à court d’eau courante pour chercher à faire tomber la pluie.

Nous nous en remettons toutefois aux pouvoirs magiques quand justement l’empirie n’est pas d’un grand secours. C’est pour cela que l’avenir est un terrain de prédilection: nul ne sait de quoi demain sera fait sauf Madame Irma et sa boule magique ou Monsieur Samba qui, dès le premier contact par mail, vous dira tout.

Vous riez mais dès que c’est écrit, n’avez-vous pas tendance à le croire même si vous savez que c’est une fiction? Combien de téléspectateurs font encore confiance au journal télévisé? Ou accordent toujours du crédit aux sondages? Crédulité certes mais aussi manifestation de l’efficacité du chiffre, de l’autorité et de l’écrit. Je n’insisterai pas non plus sur les fontaines à souhaits remplies de pièces de monnaies, de porte-bonheur accrochés au rétroviseur ou de sous-vêtement fétiche qu’on porte à chaque entretien d’embauche parce qu’on a réussi son oral de BAC avec.

Il n’y a rien de mystique ni de science occulte là-dedans. C’est tout au plus un peu con. On se sent moins seul avec la télé allumée: ça fait une présence. Tout comme le portrait du défunt sur sa tombe: c’est comme s’il était un peu moins parti. Il vous arrive peut-être d’insulter ou d’encourager votre ordinateur ou votre bagnole, quand ce n’est pas le geste de la main pour le papy qui roule devant afin de le faire avancer plus vite ou se ranger alors qu’il ne vous voit pas.

Euphonia (notre photo), l’un des premiers robots du XIXème siècle, pouvait parler “comme un être humain” et pour s’assurer du succès de la machine, ses créateurs l’ont dotée d’un visage. Ça ne renforce en rien son efficacité empirique mais magiquement… bon, on ne se prononcera pas.

On souffle parfois sur les dès ou on leur chuchote le bon chiffre pour augmenter ses chances. On souffle aussi pour soulager le bobo du gamin. On croise les doigts comme on touche du bois. On se tatoue le nom de l’aimé(e) pour que ça dure quand on n’accroche pas des cadenas sur le pont des Arts.

Les attributs du pouvoir et le falbala protocolaire, le faste des cérémonies et la solennité des dépôts de gerbe font la grandeur de la mission du notable comme la panoplie de Zorro transforme un gamin de 5 ans en vengeur masqué.

La gouvernance contemporaine confie aux statistiques et aux calculs des experts le soin de prendre les décisions que le décideur n’ose plus assumer. D’ailleurs le site d’Hécate la Sorcière s’adresse d’abord à des hommes d’affaires, sans compter qu’elle travaille dans le XVIème arrondissement parisien: on se doute qu’elle n’y attire pas les lumpenprolétaires sous-éduqués et les migrants en transit vers un monde meilleur. 

https://www.hecate.fr/contact/

Hécate qui s’est rebaptisée comme la déesse de la Lune travail dans un véritable atelier plein d’ustensiles. Qu’il soit efficace ou pas, c’est le dispositif qui nous intéresse. Rien n’est laissé au hasard. Tout a une raison.

Les grafcet des techniciens donnent l’impression que tout est sous-contrôle et le cadre raffole du power-point pour faire croire que tout est au point et en son pouvoir. Comme pour le prestidigitateur, il y a une part de tour et de jeu de dupe mais le mystificateur se fait prendre à son propre piège, largement autant que le faiseur de pluie ou le guérisseur.

Je terminerai par un mot sur le gadget: un objet souvent ingénieux, mais presque toujours inutile à long terme. Passé l’effet de surprise, son utilité se révèle la plupart du temps nulle et le gadget finit dans un tiroir. 

Comme tous les gamins de mon quartier, j’avais confectionné ce qu’on appelait un « moteur ». C’était un petit morceau de carton souple tenu au cadre par une épingle à linge qui faisait du bruit au contact des rayons de nos vélos. Cela ne servait à rien sinon à faire du bruit et à nous faire croire que nous étions motorisés. Tout au plus, le « moteur » ralentissait-il un peu la progression, ce qui était contre-productif il faut bien l’admettre mais n’enlevait rien à l’efficacité magique: nous avions l’impression d’être plus rapides. Des petits malins du marketing ont relancé l’affaire il y a peu en ajoutant un « pot d’échappement » ou plus exactement un pavillon amplificateur au dispositif.  

https://www.youtube.com/watch?v=BjgxbuK7zN8

Même si l’empirie est à privilégier (encore qu’il s’agisse d’un jugement de valeur), nous prendrons donc garde de ne pas sous-estimer la visée magique. Elle ne se manifeste que rarement dans notre société de manière aussi évidente mais la magie, comme le mythe, fait partie de notre quotidien. Un dernier exemple? Sur Facebook, certaines personnes jugent agressifs les commentaires en LETTRES CAPITALES. Comme si le ton était inscrit dans la calligraphie. Quant à ceux qui les utilisent, ils s’imaginent qu’on les entendra mieux alors que le déchiffrage est en fait plus laborieux à la longue.

Tout le reste est littérature! A la revoyure! 

Et pour finir sur une note trash: