O6 – Le génie du bricolage

La présentation de l’Outil ne pourrait pas être complète sans le recoupement des axes qui produit de la similarité par catégorisation et de la complémentarité par ordination.

le plan de l’outil O6

Puisque nous sommes sur le plan 2, je vais avoir recours à un raccourci technique: le tableau. Ça n’explique rien en soi, c’est un rien magique mais ça rend les explications plus visibles.

Rappelons que la projection des axes n’est qu’une spatialisation d’une opération de ré-analyse. En se recoupant les analyses font du re-classement par similarité (identité partielle) ou de l’ordination par complémentarité (unité relative): ce qui est similaire est un peu pareil mais pas tout à fait et peut permuter dans un contexte précis; ce qui est complémentaire forme une unité plus importante, l’un et l’autre se contraignent mutuellement.

La covalence impose de l’unité dans les oppositions de Matériaux et l’Engin fournit par conséquent un cadre de variation. Soit l’Engin ABCD où chacune des lettres désigne une position structurale où les Matériaux peuvent permuter: C’ peut remplacer C et toute la catégorie D’, D’’, D’’’ peut permuter dans la même position. ABCD est donc similaire à ABCD’ ou même à ABC’D’’.

Et une clef à molette, une!

La préhensibilité est la qualité de ce qui peut être saisi et manipulé. Ses réalisations sont innombrables: marteau, tournevis, livre, ciseau à bois, ciseaux, carnet, jeu de cartes, brosse à dent, balle en mousse, barre fixe, rambarde. Tous ces objets ont en commun de pouvoir être facilement pris en main: la persistance du Matériau « préhensible » crée une classe très importante d’Engins où peuvent également s’intégrer et permuter bon nombre de matériaux exceptés la fluidité et le gigantisme: n’en déplaise à Obélix, l’eau et le menhir ne tiennent pas dans la main. D’où le réservoir et la canalisation d’un côté; l’assemblage et le démontage de l’autre.

La tour Eiffel dont la construction commença par le bas contrairement aux prévisions de l’ingénieurs Eiffel.

Le degré de similarité mécanologique de deux Engins se mesure au nombre d’oppositions communes. Un tournevis plat ne diffère d’un cruciforme que par le bout. Marteau et maillet ne s’opposent que par la tête et la précision. Barre fixe et rambarde sans qu’on ait à énumérer leurs points communs et leurs oppositions communes. Piano, orgue, machine à écrire et téléphone à touches partagent le clavier.

Un couple et un Tépaze vraiment nazes.

Le type est l’équivalent téléologique de la covalence: il classe ensemble des Machines qui ont au moins une même tâche en commun. Par exemple, phonographe, électrophone, magnétophone et mp3 permettent d’écouter de la musique enregistrée. Stylet, feutre, crayon gris et tablette servent à écrire. 

Après la similarité, attaquons-nous à la complémentarité, sorte de syntaxe technique. La covariance instaure de la complémentarité entre Engins: le marqueur effaçable réclame le tableau blanc émaillé et la brosse avec patin effaceur en velours sur mousse quand la craie est liée au tableau noir et à la brosse en feutre et bois ou l’éponge. Comme son nom l’indique, si on fait varier un des éléments de la covariance, c’est l’ensemble du dispositif qui change. La vis et l’écrou unis dans le boulon réclament la clef adéquate à moins de disposer d’une clef à molette ou d’une clef anglaise. Le tournevis est impuissant avec le clou et la vis perd de la stabilité à être enfoncée à coups de marteau.

C’est dans le coup de pinceau qu’on reconnait l’artiste.

La syndèse est l’équivalent de la covariance pour les Machines et règle un enchainement d’unités téléologiques: gratter la peinture écaillée, puis poncer la surface à peindre, ensuite la nettoyer avec une brosse, tâches qui précèdent le trempage du pinceau dans le vernis et son application sur le volet par couches successives, nécessitant des périodes de séchage. Si la tâche est de tapisser, il faudra décoller le vieux papier peint à la vapeur, boucher les trous, poncer la surface, mesurer la hauteur du mur, découper une bande légèrement plus longue dans le rouleau de nouveau papier peint, l’enduire de colle qu’on aura préparé en mélangeant poudre et eau avec une spatule, poser le papier de haut en bas en marouflant. 

Il faut percer, puis enfoncer la cheville, ensuite visser et enfin suspendre le tableau.

A chaque fois, ces tâches abstraites s’impliquent mutuellement comme en Grammaire, le Mot nominal induisait le Mot verbal et que la forme de la principale inférait la construction de la subordonnée. Leurs réalisations se succèderont dans un ordre précis quand viendra le réinvestissement de la production. Pour l’heure, dans cette phase de fabrication, la successivité n’est pas à l’ordre du jour puisqu’il est question de mode structural hors temporalité. Pas besoin d’avoir un bac Ikéa +5 pour comprendre ça.

Grâce à ses trous, cet hydravion en acier
ne vole pas et coule à pic.

Le jeu de meccano n’est conseillé qu’à partir de 5 ans seulement car il nécessite une bonne maitrise de ces processus qui ne peuvent se développer que lorsque la dextérité de l’enfant est suffisante pour servir de contenu à l’analyse technique. Avant cet âge, le môme entasse, met la bonne forme dans le trou, gribouille et ne se montre guère plus futé qu’un singe savant. C’est d’ailleurs un peu ce qu’il est, moins les poil et les grands oreilles, enfin, je l’espère pour vous! 

Main positive dans la grotte Chauvet

Pour imprimer, on a besoin de quoi donner la forme (main, caractère, matrice), de quoi faire pression (main, presse, rouleau), de quoi laisser une trace (encre, peinture, pigment) et de quoi recueillir la trace (support, papier, paroi, tissu). Au niveau des tâches, il faut à la fois charger la matière, enduire la forme et appuyer avec la main, faire pression en frottant, en roulant ou en actionnant la presse. C’est la conjonction et la combinaison des Matériaux et des tâches qui permet l’impression. L’Engin et la Machine sont donc un seul arrangement pour l’empreinte de main sur le mur ou l’affiche mais d’un côté, ce sont les moyens qui se structurent, de l’autre, les actions à mener pour atteindre la fin. C’est en fait beaucoup plus facile à faire qu’à dire. Après, tout est une question de dosage et d’expérience.

“Ma vie avec Slipman” par Kangoo Ruth

La prochaine fois que vous vous habillerez, tâchez d’analyser votre manière de faire et les qualités utiles de ce que vous mettez. Vous serez surpris par la précision et l’organisation nécessaires pour ajuster son slip ou son soutien-gorge, boutonner une chemise ou passer un manteau, enfiler une chaussette ou une paire de collant.

On pourrait multiplier les exemples mais on déborde déjà sur les chapitres suivants et vous piaffez sans doute d’impatience de palper un peu plus de concret. Soit! mais il faudra revenir pour le prochain épisode consacré à l’industrie.

Tout le reste est littérature ! On se retrouve à l’usine! A la revoyure!