H25 – Le complotisme 2.0

En rapprochant paranoïa et théories du complot, nous nous obligeons à envisager le second dans la perspective de la première parmi les troubles fusionnels de la Personne. Ces derniers estompent des lignes #ontiques et #déontiques, ce qui va nous permettre de porter un éclairage nouveau sur la défiance toute contemporaine d’une certaine catégorie de la population vis à vis des élites dites progressistes.

P54 – Conspi et parano

Le comploteur complote quand le complotiste flaire le complot. L’un et l’autre ont toujours existé, ils sont aussi anciens que le pouvoir et ses arcanes mais signe des temps, les conspirations ont pris une tournure plus mondialiste. Cependant, le processus à l’oeuvre reste le même.

P53 – La paranoïa à grande échelle existe-t-elle?

Ils ont débarqué. Ils sont partout. David Vincent les a vus. Qui ? Les envahisseurs, les manouches, les microbes, les rouges, les juifs, les virus, les homosexuels, les chemtrails, les francs-maçons, le nouvel ordre mondial? David Vincent a réussi à convaincre quelques éveillés de sa version des faits et bientôt c’est tout une armée de résistants qui luttent pour leur survie. Complotisme? Délire en commun? Paranoïa collective?

P52 – Des millions de malades imaginaires

En cette période de pandémie délirante, un petit point sur l’hypocondrie s’impose. Depuis Molière, on croit avoir cerné le problème mais s’arrêter au symptôme, c’est comme invoquer le poumon à toutes les sauces. Déconstruction.

P51 – Si Maman, si…

Mère, ce n’est qu’un des métiers qu’une femme exerce. Le paranoïa ne nous semble donc pas pouvoir opérer uniquement dans sa relation avec l’enfant mais au contraire, devoir s’étendre à l’ensemble des ministères de la Personne.

P50 – A la folie… pas du tout

L’érotomanie semble présenter un aspect carrément plus positif de la paranoïa. Le malade se sait aimé. Tous les indicateurs du grand amour sont au beau fixe. Tout va bien et dans le bon sens, sauf que l’autre amoureux n’est pas au courant. La situation peut alors dégénérer.

P49 – La jalousie n’est plus ce qu’elle était

Si la jalousie n’est pas en soi un sentiment exceptionnel, elle peut prendre un caractère totalement invasif et insane, ce qui n’a pas manqué d’intéresser le théâtre et le cinéma. La jalousie chronique n’est pas une maladie à part entière mais une manifestation possible de la paranoïa.

P48 – Le parano contre-attaque

Si la persécution est un symptôme révélateur de la paranoïa, toutes les persécutions ne relèvent pas de ce trouble de la Personne. C’est ce qui en fait un symptôme invasif et trompeur. Méfiance, méfiance !

P47 – Les hors-la-loi de l’humanité

Il va falloir s’accrocher un peu car on arrive au bout du bout de la perversion dans ce qu’elle a de plus morbide et de particulièrement macabre. On aborde dans ce chapitre des cas pathologiques assez extrêmes aussi bien dans l’inhumanité que dans leur complexité de fonctionnement.