S2 – Les pièges de l’écrit

On nous rabâche à longueur d’ondes que les jeunes ne lisent plus et que tout passe par l’image. En ce qui les concerne, les glossologues dont nous sommes pourraient bien ne pas s’en plaindre. L’écriture masque souvent le réel fonctionnement du langage.

S1 – La linguistique est morte, vive la glossologie

Etudier le Signe, ce n’est pas étudier les langues. Ça, ce sont les polyglottes qui s’en chargent. Etudier le Signe, ce n’est pas non plus étudier la langue. Ça, ce sont les linguistes qui croyaient avoir mis la main dessus. Etudier le Signe, c’est aussi renoncer à trouver le langage dont parle tout un chacun. Bref… faire de la glossologie, c’est étudier du neuf.

M15 – Vertige entre quat’zyeux

Vous savez maintenant que rien n’est simple chez l’humain et les dirigeants qui nous prennent pour des bourrins ont tort. Notre cerveau est le siège d’une incroyable complexité, une richesse que nous avons à peine commencer à dévoiler. Alors, allons encore plus loin, histoire de se donner le vertige… avant de détailler l’affaire en quatre plans.

M13 – Pourquoi la porte du moulin ne ferme pas

Imaginer la dialectique n’est pas chose facile sans matière première. Elle s’exerce forcément sur du réel et nous aurons tout notre temps pour l’appliquer dans les parties qui suivront. On pourrait pourtant résumer la chose ainsi : A s’abstrait en non-A qui se réactualise en non-non-A et donc A+. C’est clair, non ?

M12 – La négation, plutôt deux fois qu’une

L’animal gère à sa manière le OU et le ET. Mais par l’analyse structurale, l’humain conteste cette expérience anthropienne. OU et ET y deviennent des relations entre éléments dont la valeur dépend uniquement des autres. Cette définition en négatif est fondamentale et sera régulièrement battue en brèche par votre intuition.

M11 – Au-delà de la Gestalt

La structure est le Godot des sciences humaines : on ne le verra pas mais sans lui, y a pas de pièce. Comme pour un trou noir, on ne peut que constater les effets de la structure sans jamais pouvoir mettre la main dessus.

M8 – La fée de l’analogie

La grande échelle est au pompier ce que l’élection est à l’avocat d’affaires. L’analogie crée des trous théoriques que l’expérience vient remplir… ou pas. Objet, trajet, sujet, projet. Si vous êtes lecteur de Fred Vargas, vous devez commencer à vous douter d’un truc. Ça colle trop bien, ça rime au poil, ça cache quelque chose. Qu’est-ce qu’on attend ensuite? Easyjet? Non, mais sans blague.