P15 – Sur la piste d’Hubert Guyard

Les collaborateurs de Gagnepain ont cherché à traduire dans d’autres termes la présentation de la sociologie de la théorie de la médiation. Plus jeunes que lui, leurs références et leur manière de dire nous sont parfois plus contemporaines et du coup plus accessibles. Elles offrent en tous cas un autre vocabulaire à ronger.

P13 – Où on reparle de la gauche et de la droite

Vous aurez sans doute été pour le moins surpris en m’entendant parler politique sans y retrouver vos repères habituels. On y vient, on y vient… mais une fois de plus, il est essentiel de ne pas réduire le principe à son avatar pour redorer un peu le blason de la politique.

P12 – Tu pointes ou tu tires?

Je vous propose d’illustrer la théorie de la société qu’on a dressée dans les chapitres précédents par un exemple divertissant: la partie de pétanque. Ça aidera à fixer certains concepts avant d’aller encore plus loin.

P11 – Partition et répartition

Le chapitre précédent sur l’office et la charge était resté sur l’axe qualitatif. Nous allons ici nous pencher sur l’axe quantitatif. J’ai tendance à spatialiser les concepts; on est souvent amené à le faire avec la structure. De la même manière, on temporalise la dialectique alors que c’est un processus instantané. Ce sont juste des commodités sine qua non: sans en passer par là, on ne peut pas expliquer ce qui se passe dans nos têtes.

P10 – La charge sans la brigade légère

Nous voilà donc en plein dans la politique. Je vous rappelle simplement que la théorie de la médiation entend par politique la phase de réinvestissement de l’analyse ethnique. Alors que le retrait personnel marquait ce moment dialectique où le sujet devient étranger au monde, la politique est un retour aux affaires publiques, une sorte d’acquittement de la dette sociale que l’on contracte spontanément en devenant une personne.

P9 – Les avatars de la déontologie

Dernier volet du modèle sociologique: le réinvestissement politique de l’unité déontologique. Dit comme ça, c’est rébarbatif. Si je vous parle de souveraineté, ça pourrait bien vous échauffer un peu plus les synapses. Et c’est bien d’indépendance et de responsabilité que nous allons causer.

P8 – Tout ne serait donc pas politique?

La politique à la papa vous ennuie? La convention collective de votre boite vous hérisse le poil? Vous sortez votre flingue quand on parle d’institution? Nous aussi! Pourtant… la théorie de la médiation reprend ces concepts incontournables… en mieux.

P7 – Prise, dette, don et contre-don

L’Instituant gère les différents cercles d’appartenance et d’intimité. Sur la face de l’Institué, il va être question de dette et de don, de responsabilité et d’obligation. Le lien avec l’autre fait ici place à la relation avec autrui, l’un n’allant pas sans l’autre dans le phénomène où tout se mélange.

P6 – La carte d’identité exclusive et inclusive

Ce chapitre va se concentrer plus particulièrement sur l’Instituant, même si vous l’avez compris l’Institué n’est jamais loin. Pour ce faire, nous allons nous appuyer plus directement sur ce qui d’Hubert Guyard a été publié sous le titre « Répulsion et Persécution : les troubles de la Personne ». A la prose tortueuse de Gagnepain, je préfère donc ici celle d’Hubert Guyard qui a été mon prof d’aphasiologie: un esprit brillant, futé et plein d’humour.