N7 – Tentative d’ascension par l’autre face de la Norme

La frustration du désir est inscrite dans la culture humaine: la jouissance sans entraves réclamée en Mai 68 est une revendication de psychopathe. La règle que l’homme s’impose distingue le Gage et le Titre, ce qui permet et ce qui est permis. L’un comme l’autre se définissent mutuellement puisque nous sommes encore dans l’instance structurale.

N4 – Sacré Mélenchon ?!

Qu’est-ce qui est sacré chez vous? La propriété, la femme de l’ami, le frère, l’enfant, le vieillard, le totem, le temple ou l’heure de l’apéro? Ou tout simplement votre Personne?

N3 – Du Bien avec tout le mal qu’on se donne

Maintenant que nous avons rendu au désir une forme à la fois plus complète et plus complexe, nous allons voir en quoi consiste l’analyse axiologique. Rappelons au passage que l’axiologie telle que nous l’envisageons n’est pas un discours sur les valeurs existantes mais une capacité à s’imposer de l’interdit et à accéder à une autre qualité de satisfaction.

N2 – Pour remettre la morale à zéro

Nous avons pour l’instant parler de libido et de quod libet (en latin, ce qui plait). Venons-en à présent au volet proprement humain de la question qui va nous faire faire un petit détour rapide par la psychanalyse, du côté de chez Freud et de toute son équipe.

N1 – Cet obscur Projet qu’est le désir

Nous voilà donc arrivés au quatrième plan pour ceux qui m’ont suivi régulièrement. Pour les autres, disons simplement que la numérotation a uniquement à voir avec la genèse de la théorie de la médiation et non avec un quelconque ordre d’importance chez l’humain. C’est la rationalité axiologique, le plan de l’éthique et de la morale, de l’abstinence et de la licence qui va se dessiner sous vos yeux ébahis.