Editorial

A1 – Et en avant les prolégomènes !

Dans « l’Anthropologie pour les Quiches » , l’idée, c’est de vous éclairer d’une autre manière, celle de la théorie de la médiation, sur l’humain d’aujourd’hui… et peut-être le monde de demain… si vous mettez du temps à comprendre.

H28 – Paraphrénie oblige 

Ils ne se prennent pas pour de la merde parce qu’ils ont le sang bleu, portent un nom à rallonge et qu’ils sortent de la cuisse de Jupiter. Les aristos présentent peut-être tout simplement les symptômes de ce que nous avons appelé ici: la paraphrénie. Bienvenue au club du président Schreber.

H27.2 – Crise de confiance à tous les étages

Une société en crise ne se fait plus confiance et la défiance fait le lit de la paranoïa à moins qu’elle n’en soit le terreau. Les technologies modernes et le modèle économique néolibéral accentuent la fragilisation des bornes entre privé et public et les incertitudes de la Personne. A-t-on atteint un seuil pathologique dans l’hyperconnexion?

H27.1 – Paranoïa et totalitarisme

Deuxième volet (mais en deux panneaux) de notre tentative d’application du modèle nosologique médiationniste à l’hégétique (art de gouverner). Nous y ferons un rapprochement entre totalitarisme et paranoïa.

H25 – Le complotisme 2.0

En rapprochant paranoïa et théories du complot, nous nous obligeons à envisager le second dans la perspective de la première parmi les troubles fusionnels de la Personne. Ces derniers estompent des lignes #ontiques et #déontiques, ce qui va nous permettre de porter un éclairage nouveau sur la défiance toute contemporaine d’une certaine catégorie de la population vis à vis des élites dites progressistes.

P54 – Conspi et parano

Le comploteur complote quand le complotiste flaire le complot. L’un et l’autre ont toujours existé, ils sont aussi anciens que le pouvoir et ses arcanes mais signe des temps, les conspirations ont pris une tournure plus mondialiste. Cependant, le processus à l’oeuvre reste le même.

P53 – La paranoïa à grande échelle existe-t-elle?

Ils ont débarqué. Ils sont partout. David Vincent les a vus. Qui ? Les envahisseurs, les manouches, les microbes, les rouges, les juifs, les virus, les homosexuels, les chemtrails, les francs-maçons, le nouvel ordre mondial? David Vincent a réussi à convaincre quelques éveillés de sa version des faits et bientôt c’est tout une armée de résistants qui luttent pour leur survie. Complotisme? Délire en commun? Paranoïa collective?

P52 – Des millions de malades imaginaires

En cette période de pandémie délirante, un petit point sur l’hypocondrie s’impose. Depuis Molière, on croit avoir cerné le problème mais s’arrêter au symptôme, c’est comme invoquer le poumon à toutes les sauces. Déconstruction.

P51 – Si Maman, si…

Mère, ce n’est qu’un des métiers qu’une femme exerce. Le paranoïa ne nous semble donc pas pouvoir opérer uniquement dans sa relation avec l’enfant mais au contraire, devoir s’étendre à l’ensemble des ministères de la Personne.

P50 – A la folie… pas du tout

L’érotomanie semble présenter un aspect carrément plus positif de la paranoïa. Le malade se sait aimé. Tous les indicateurs du grand amour sont au beau fixe. Tout va bien et dans le bon sens, sauf que l’autre amoureux n’est pas au courant. La situation peut alors dégénérer.