C6 – Pour en finir avec les rentiers

L’accès à la propriété est le rêve de milliards d’humains et ça n’en fait pas des capitalistes pour autant. C’est seulement lorsque le capital travaille tout seul que les choses prennent une mauvaise tournure.

C7 – Privés de propriété lucrative

Si la propriété lucrative parait normale parce qu’on y est habitué, elle est fondamentalement injuste et nocive pour peu qu’on s’y intéresse d’un peu plus près et sous un autre angle que celui de l’idéologie libérale. Et c’est bien ce qu’on va faire.

C8 – Tirons les marrons du feu

Avant même de parler de redistribution des richesses, il faut évoquer la production de la valeur. Une fois qu’on l’aura fait, il y a fort à parier qu’on ne pensera même plus à la redistribution, vu qu’on aura réglé la question à sa racine. Tendez la feuille.

C9 – Les futilités du capitalisme

Le travail, le produit et son utilité relèvent du modèle de l’outil alors que la marchandise tient sa valeur du commerce et donc du modèle de la Personne. La valeur marchande est contrainte de prendre le travail et l’utilité en compte mais le négoce l’emporte dans une logique de profit qui est devenue préjudiciable à l’un comme à l’autre : l’entreprise n’est un espace ni démocratique ni reconnu d’utilité publique. Critique et perspective.

C10 – Les actionnaires ou comment s’en débarrasser

Le but de l’entreprise capitaliste est lucratif. Tous les efforts doivent tendre vers le profit maximal à répartir au bon vouloir des actionnaires. Mais à quoi servent donc ces propriétaires qui ne participent pas à la production de richesse ? Sont-ils d’une quelconque utilité ? Et comment s’en passer ?

C13- La conscience de classe comme moteur de la lutte

La théorie de la médiation présente un modèle tétramorphe de l’humain. A l’instar de la philosophie de la praxis de Marx et pour des raisons d’efficience vis à vis d’un adversaire qui se définit par l’exploitation du travail d’autrui, RésoCoco choisit de donner la priorité au simple volet économique de la théorie plus générale de l’échange. Les puristes de la théorie de la médiation y verront une trahison. Nous considérons ce choix comme le mode de planification de l’action le plus à même de saper le capitalisme. C’est donc la forme historique de l’oppression qui détermine ici notre choix de lutte qu’on pourra par conséquent qualifier de marxiste. RésoCoco est donc médiationniste dans sa conception de l’humain et marxiste dans son action politique.